Coupe d’Afrique de Slam Poesie

La première édition du CASP (Coupe d’Afrique de Slam Poesie) a réuni des artistes de slam et de spoken word et des représentants de plus de 20 pays africains pendant cinq jours, du 5 au 10 novembre 2018, à N’djamena, la capitale du Tchad.

La demi-finale de la Coupe d’Afrique de Poésie Slam, samedi 10 novembre, a vu quatre concurrents s’affronter sur la scène du Ballet National de N’djamena devant un public varié de plusieurs centaines de personnes venues assister à la finale de l’ACSP : Le Togo contre l’Afrique du Sud, et le Gabon contre le Sénégal. L’Afrique du Sud et le Sénégal sont sortis vainqueurs de ces poules. Après un bref intermezzo, pendant lequel d’autres participants et ambassadeurs de slam du continent ont diverti la foule, les finalistes sont montés sur scène. Le jury a admis avoir eu du mal à désigner un gagnant, car la poésie et la performance de tous les participants au cours de la nuit étaient de très haut niveau. C’est finalement le Sénégal qui a remporté le prix et un chèque de 500 000 CFA.

Un ingrédient essentiel du slam – qui le distingue du spoken word – est la compétition, et l’ACSP est le point culminant d’une série de compétitions nationales de slam sur le continent africain. Le festival lui-même est plus large que les compétitions de slam, avec des concerts, des débats, des ateliers, des graffitis, des sessions d’enregistrement et des projections de films qui ont lieu chaque jour.

Si l’initiative de l’ACSP appartient à un groupe d’artistes et d’entrepreneurs culturels originaires, entre autres, du Tchad, du Togo, du Cameroun, de la Côte d’Ivoire et de l’Angola, l’édition 2018 était organisée par l’association tchadienne Chad+, à l’origine des événements N’Djam s’enflamme en slam. Le Tchad n’a pas beaucoup d’événements culturels à vocation internationale, et ses infrastructures sont difficiles (l’utilisation des médias sociaux tels que Whatsapp est restreinte, pour ne citer qu’un exemple). Outre les prestations d’invités étrangers, le Tchad dispose d’un solide programme d’artistes locaux de slam et de hip-hop, dont N2A, qui vient d’être libéré de prison après avoir été arrêté pour le contenu prétendument incendiaire de ses paroles, notamment le titre de son album “popoulasson gay kor”, qui signifie “la population pleure”. Malgré les restrictions apparentes à la liberté d’expression au Tchad, la première édition de la Coupe d’Afrique de poésie slam a bénéficié du soutien du ministère tchadien de la culture.

 

Visit le site

  • Partenaire

    CASP

We use cookies to give you the best experience.